• Stacks Image 676

  • Stacks Image 680

  • Stacks Image 725
    Photo Jean-Luc Bourgeois


L’ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL PERSONNALISE


La démarche du bilan
Stacks Image 688

© Document pédagogique élaboré en collaboration avec Jacqueline Moye, consultante et Catherine Mahious, graphiste.

L’objectif d’un bilan est de faire le point sur :

  • son parcours de formation, son parcours professionnel et extra-professionnel. Dans notre approche, nous élargissons notre travail en fonction de la demande du bénéficiaire, à la prise en compte du parcours de vie pour inclure le projet professionnel dans le projet de vie
  • sa personnalité, ses modes de fonctionnement, ses centres d’intérêts, ses loisirs, ses valeurs en vue d’élaborer un projet professionnel.

Les rendez-vous, tous planifiés à l’avance, sont étalés sur 2 à 3 mois. Entre 16 et 24 heures sont prévues.
La première étape est le
génogramme. Les autres étapes portent sur l’identité acquise : L'analyse du parcours de vie personnelle et professionnelle - L'analyse des compétences développées professionnellement mais aussi en dehors des activités de salariat - L'identification des motivations, des traits de personnalité à l’aide de tests, d’indicateur de personnalité (CCTI®) et de documents d’auto-évaluation. Nous pouvons proposer une étude graphologique restituée par une graphologue. Cette prestation est optionnelle. L'identification de pistes de projets à explorer est issue du travail réalisé par le bénéficiaire – A cette étape nous pourrons proposer des techniques de créativité. La vérification des projets par des enquêtes métier auprès de professionnels exerçant le métier visé - L'élaboration d’un document de synthèse ne retenant que les éléments soutenant les projets réalisables et réalistes retenus, est écrit par le bénéficiaire et supervisé par le conseiller - Un plan d’action est établi pour chaque projet. Un rendez-vous est toujours proposé pour mesurer l'impact de l'accompagnement et apporter une aide complémentaire si besoin. Ce rendez-vous est à l'initiative du bénéficiaire de la prestation.
Je ne propose pas d’orientation. J’accompagne le bénéficiaire dans sa recherche, je le soutiens.

Ce dernier identifie par ce travail d'investigation, sa valeur ajoutée professionnelle et personnelle lui permettant de dynamiser son parcours professionnel et plus largement sa vie. « En favorisant la reconnaissance de soi, le bilan tue l'inquiétude du salarié, ce dont il a le plus grand besoin. Il rend plus autonome et plus entrepreneurial. Oui, le bilan fabrique de la paix et du mouvement positif dans l'entreprise !... Il permet la reconnexion avec son réseau toujours négligé et force le salarié aux retrouvailles. Enfin, éclairage sur l'avenir, il redonne au salarié ce « goût de l'avenir » dont Max Weber faisait le fondement de la politique. N'est-ce pas cela, redonner du sens à nos actions ?... »1 .




1 Splendeurs et misères du bilan de compétences. In, La Tribune, 10 janvier 2008